Les Ecluses

Le passage d’écluse : Un travail d’équipe !


Il y a un ouvrage en navigation fluviale qui impressionne particulièrement, c’est l’écluse.

L’écluse a été inventée il y a plus d’un millénaire, en Chine, et aperçue pour la première fois au Moyen-âge en Europe. C’est vous dire que c’est un mécanisme bien rodé. Le but de l’écluse est de permettre aux bateaux de franchir des dénivellations sans se mettre en danger.

Pour faire simple, le principe est un sas, fermé par deux portes, dont le niveau d’eau descend au niveau du bief aval, ou monte au niveau du bief amont par un système de vannes.

Le passage d’une écluse est toujours un moment qui entraîne une certaine appréhension, même pour ceux qui naviguent régulièrement. L’ouvrage est au gabarit dit freycinet et les bateaux, construits selon ce gabarit, sont tous capables d’entrer dans les écluses, même si elles vous paraissent étroites.

Connaitre le bon vocabulaire :

Cela vous aidera lorsque l’éclusier vous donnera des indications :  

Le bief : C’est la portion d’un cours d’eau ou d’un canal entre deux écluses. 

• Le bief de Partage : C'est la partie la plus élevée du canal, celle qui se situe sur le col ou sur le seuil, et en tout                   cas, sur la ligne de partage des eaux entre deux bassins.

Les bajoyers : Ce sont les parois latérales de l’écluse.

Le sas : C’est la zone fermée de l’écluse où l’eau va monter et descendre. Fermée sur les côtés par les                                 bajoyers et devant et derrière par les portes.

 Le déversoir : C'est l'ouvrage intégré à une ecluse ou à une canalisation et destiné à maintenir un niveau d'eau                     déterminé, à évacuer un trop-plein. Un déversoir sert ainsi à régler le niveau dans le bief. 

 Les vantelles : C'et les vannes mobiles en partie basse de la porte d'écluse qui régulent le niveau d'eau dans le                    sas. Elles sont manoeuvrées par l'éclusier.

Amont : C’est la partie du cours d’eau qui vient de la source ou du bief de partage. Pour faire simple,                                      considérez que la partie la plus haute est l’amont.

Aval : C’est la partie du cours d’eau qui part vers son embouchure. La partie la plus basse est l'aval.

Préparer l’équipage :

Lorsque vous apercevez une écluse au loin, c’est le moment de préparer votre équipage :

       Si des enfants sont à bord, expliquez-leur que vous arrivez bientôt à une écluse et que s’ils l’avaient ôté, ils doivent mettre le gilet de sauvetage ou rentrer à l’intérieur pendant la manœuvre. C’est un moment où vous avez besoin d’être concentrés alors il faut être sûr qu’ils soient en sécurité.

      Attribuez les rôles : celui qui tient la barre, celui qui prépare les amarres, ceux qui se postent sur chaque côté pour guider le pilote, etc. Les enfants peuvent aussi participer selon leur âge.

Se signaler à l’éclusier :

Si vous souhaitez que les portes s’ouvrent et continuer votre navigation, vous devrez vous signaler.

Il y a des écluses sans éclusier et avec éclusier. maintenant sur le canal Nantes à brest nous avons des éclusiers 

• Les écluses sans éclusier : Pas besoin de prévenir qui que ce soit. Vous devez descendre du bateau et ouvrir vous-même les portes de l’écluse

• Les écluses avec éclusier : qu’elles soient automatiques ou manuelles, c’est lui qui manœuvre son écluse. Pour le prévenir, vous pouvez soit lui téléphoner soit descendre pour aller le prévenir soit klaxonner. Vous pouvez aussi attendre qu’il vous voit, il doit normalement surveiller.

Entrer doucement :

Pour entrer dans une écluse nul besoin de se précipiter. Le plus grand risque serait d’abimer le bateau et de créer une voie d’eau, comprenez faire un trou dans la coque et faire rentrer de l’eau à l’intérieur.

Les bateaux en général ont un inertie importante. Il leur faut donc du temps pour réagir. 

Si vous allez doucement, ce sera plus facile pour vous. 

Bien se placer :

Dans les écluses vous pourrez tenir à 2, 3, bateaux, voire plus. Il faut donc laisser la place aux autres bateaux. 

Si vous êtes le premier, allez le plus loin possible, mais si vous êtes seul, la meilleure place est au milieu.

S’amarrer dans l’écluse :

Une fois la bateau arrêté, moteur allumé au point mort, amarrez le bateau aux bollards de l’écluse à l’avant et à l’arrière pour bien le maintenir. Placer l’amarre autour du taquet du bateau mais ne faites pas de nœud car le bateau va monter ou descendre.

Pendant la descente ou la montée, il faut maintenir le bateau pour ne pas qu’il heurte les côtés ou les portes de l’écluse. Il vous faudra donc le maintenir pendant tout l‘éclusage en le maintenant fermement par ses deux amarres.

Sécurité dans l'écluse :

En se remplissant ou en se vidant, l’eau dans l’écluse peut faire des remous importants, surtout à proximité des portes. D’où l’importance d’être vigilant et intransigeant sur la sécurité des petits et des grands ce n’est pas le moment de tomber dans l’eau.

C’est tentant, que ce soit pour déborder le bateau ou pour reprendre l’amarre sur le taquet de mettre les mains ou même les pieds. Vous risquez plus de vous faire mal qu’autre chose. 

Vous avez à bord des équipements, les gaffes, pour vous aider et les pare-battages sont là pour protéger le bateau. Votre sécurité est la plus importante

Attendre que les portes soient grandes ouvertes :

C’est tentant de se mettre en marche quand les portes sont en train de s’ouvrir, mais il est préférable d’attendre que les portes soient ouvertes pour sortir. Vous n’êtes pas à l’abri de remous. Vous n’êtes plus à 2 minutes près.